Les pesticides et la santé : ce qu’il faut savoir

pesticides danger santé

Les pesticides sont utilisés depuis les années 1930. Il a été constaté que leur utilisation a augmenté d’année en année.

Cependant, les répercussions de cette habitude sont graves à la fois pour l’environnement, les animaux et les humains. Cela vous intéresse ? Alors, on vous dit tout ce qu’il faut savoir sur les pesticides et la santé.

Un pesticide, qu’est-ce que c’est ?

Le pesticide est un produit chimique qui sert à éliminer ou à contrôler les animaux, les végétaux et/ou les champignons nuisibles au quotidien des humains. Plusieurs types de pesticides sont disponibles sur le marché, ce qui rend leur utilisation très vaste. Il y a notamment :

  • Les insecticides qui servent à lutter contre les insectes nuisibles,
  • Les rodenticides ou raticides qui aident à prévenir la prolifération des rongeurs,
  • Les fongicides qui aident à lutter contre les maladies causées par les champignons,
  • Les molluscicides qui sont utilisés contre les escargots.

Vous l’aurez donc compris, ces produits chimiques sont utilisés pour traiter et protéger les jardins, les cultures, ainsi que les parcs ou même les voies ferrées.

Bon à savoir : l’usage des pesticides entraîne une dépendance au traitement. Cela a pour effet de rendre la restauration naturelle des cultures, jardins ou pelouses plus compliquée.

Bien que les pesticides contiennent du solvant qui aide à la protection de son utilisateur, ils restent tout de même dangereux, d’autant plus que la France est l’un des pays qui les utilisent le plus jusqu’à aujourd’hui.

Les conséquences de l’utilisation des pesticides sur la santé humaine

Vous savez déjà que les agriculteurs ont recours aux pesticides pour assurer leur production et limiter leur perte. Pourtant, il est important de savoir que les résidus de ces produits peuvent rester sur les aliments que vous consommez et cela peut engendrer des effets néfastes sur la santé.

C’est à partir de plusieurs recherches que les spécialistes de la santé ont pu conclure que certains types de pesticides avaient un impact sur la reproduction. Les femmes enceintes risquent, à cet effet, de faire une fausse couche ou d’accoucher de leur bébé prématurément.

Les hommes peuvent, quant à eux, souffrir d’une diminution conséquente de la quantité des spermatozoïdes. Il arrive également que ces derniers deviennent peu mobiles. Enfin, les fœtus peuvent potentiellement souffrir de malformation.

D’un autre côté, l’augmentation des cancers est également une des conséquences de l’utilisation des pesticides. Plusieurs organismes internationaux ont estimé que certains types de pesticides sont cancérigènes.

Parmi les cancers les plus fréquents, on retrouve les cancers du cerveau, du sein, de la prostate, la leucémie ou même des sarcomes des tissus mous. Il faut savoir que la leucémie touche majoritairement les enfants dans le cas où leur mère a vécu à proximité d’une exploitation agricole.

Les perturbations neurologiques sont également observables après une exposition fréquente aux insecticides. Les personnes souffrent le plus souvent de pertes de réflexes, de tremblements, de dépressions et même de problèmes psychologiques et comportementaux.

En général, le personnel soignant ne pense pas que les causes de ces effets neurologiques proviennent des pesticides, ce qui rend le traitement des patients inefficaces et souvent inadaptés.

De plus, le système immunitaire peut également être l’une des victimes des pesticides. En effet, nous risquons de contracter des maladies infectieuses causées par le manque de production d’anticorps.

Enfin, il se peut aussi que les personnes souffrent de nausées et de vomissement, de brûlures et irritations cutanées, voire des troubles digestifs. De plus, les sujets qui sont fragiles au niveau des poumons peuvent souffrir d’asthme lors de l’inhalation de pesticides.

Il est à noter que le degré de gravité de cette maladie dépend d’une personne à une autre. Si toutes les personnes risquent de souffrir des effets secondaires des pesticides, les agriculteurs et les jardiniers sont les plus exposés.

Les précautions à prendre pour limiter les effets néfastes des pesticides

Si vous utilisez fréquemment ces produits chimiques, vous êtes tout d’abord invité à conserver vos pesticides dans un lieu sec et à l’abri de la lumière.

Veillez également à ce qu’ils ne soient pas accessibles aux enfants et ceux qui ne savent pas les manipuler. De plus, vous devez les mettre à l’écart des aliments que vous consommez pour éviter tout risque de contamination.

Vous avez également la possibilité de réduire la fréquence d’utilisation des pesticides. Cela vous permet de moins vous exposer aux conséquences de ces derniers. N’hésitez pas à investir dans les combinaisons et les gants pour protéger l’ensemble de votre corps. Une fois, l’utilisation terminée, laissez vos produits dans leur conteneur d’origine et lavez-vous soigneusement les mains et le visage.

Sinon, sachez qu’il est aussi possible de se tourner vers des pesticides naturels. Ceux-ci sont très efficaces et ont l’avantage de ne pas être nocifs pour les humains ou l’environnement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *